top of page

L'abandon de poste va valoir présomption de démission



L’objectif recherché par le gouvernement est de limiter le recours des salariés à la pratique de l’abandon de poste dès lorsqu’ils souhaitent cesser leur relation de travail. Cette pratique leur permet, après le licenciement, de bénéficier de l’assurance chômage.

Le projet de loi crée une présomption simple de démission lorsqu’un salarié abandonne volontairement son poste et ne reprend pas son le travail après avoir été mis en demeure par l’employeur par LRAR. Cette mise en demeure doit demander au salarié de justifier son absence et de reprendre son poste dans un délai fixé par le décret. Ce n’est qu’a l’expiration de ce délai que le salarié est présumé démissionnaire.

Cette présomption ne s’applique pas pour les salariés qui ne se rendent pas au travail pour des motifs légitimes tels que la santé, sécurité, exercice du droit de retrait …

Le projet de loi sera définitivement voté prochainement.

Comments


bottom of page